Les radicaux Chinois : comment maîtriser l’écriture grâce aux radicaux

Comment retenir facilement les caractères Chinois ?

Que sont les radicaux Chinois ? Avant d’apprendre le chinois, l’une des choses qui peut vous inquiéter un peu est le système d’écriture. C’est parce que les caractères Chinois sont connus pour être un véritable défi.

Même s’il est vrai qu’il faut apprendre chacun d’entre eux par coeur (et il y en a beaucoup plus que les 26 lettres de l’alphabet qu’on utilise en français), ils ne sont pas complètement aléatoires. Et il y a une certaine logique derrière qui peut vous aider.

Cela vient en partie du fait qu’il existe des « radicaux ». Et une fois que vous comprenez cet aspect, vous aurez un outil vital à votre disposition qui vous aidera à reconnaître et retenir les nombreux caractères que vous avez besoin de connaître pour pouvoir lire et écrire en chinois.

Donc pour vous aider à vous lancer, voici ma présentation des radicaux Chinois. D’ici la fin de cet article, vous saurez ce que sont les radicaux et comment les identifier et les utiliser. Et comme vous allez le découvrir, les apprendre n’est pas aussi intimidant qu’il n’y paraît au premier abord !

D’où viennent les caractères Chinois et comment fonctionnent-ils ?

Avant de pouvoir comprendre comment les radicaux fonctionnent dans les caractères Chinois, il est important de comprendre l’histoire et le développement du système d’écriture Chinois.

Les précurseurs des caractères Chinois viennent de sculptures trouvées sur des os qui datent d’au moins 3 500 ans.

Les premiers caractères étaient de simples pictogrammes, des dessins de ce qu’ils représentaient.

Certains ont tellement changé au fil des millénaires qu’ils ne ressemblent plus du tout aux originaux. Mais pour certains caractères modernes, il n’y a pas besoin de beaucoup d’imagination pour les comprendre.

Voici quelques exemples :

女 (nǚ) : femme
羊 (yáng) : mouton
口 (kŏu) : bouche

Bien entendu, tous les mots ne peuvent pas être exprimés avec un simple dessin. Donc d’autres caractères ont été créés pour représenter des concepts plus abstraits.

Cependant, on voit quand même la logique :

上 (shàng) : au-dessus
下 (xià) : en-dessous

À partir de là, pour représenter des idées encore plus complexes, les caractères ont été combinés pour créer un nouveau sens. Et on peut toujours voir ça dans les caractères utilisés aujourd’hui.

Par exemple, le caractère 女 (nǚ), « femme », est combiné avec 子 (zĭ), « enfant », pour former le caractère 好 (hăo), qui est le mot chinois pour dire « bon, bien ».

Les caractères Chinois modernes : les radicaux et éléments phonétiques

Comment écrire en chinois ?

Actuellement, il y a trois types de caractères Chinois. Il y a encore de purs pictogrammes comme 女 et 羊. Et il y a encore des caractères abstraits comme 上 et 下.

Cependant, le plus grand groupe de caractères Chinois se compose de caractères qui sont des combinaisons d’éléments. Et parmi ces éléments, l’élément du radical et l’élément phonétique sont les deux plus importants.

C’est pour ça que ce groupe de caractères est parfois appelé les caractères « radical-phonétique ». Et votre capacité à identifier ces éléments va être très précieuse quand vous essaierez d’en retenir beaucoup.

Les éléments phonétiques des caractères Chinois

Premièrement, prenons un exemple pour voir comment fonctionnent les éléments phonétiques.

Prenons le caractère 青 (qīng). Seul, il signifie « vert », « bleu » ou « noir ».

Mais cet élément se trouve aussi dans ces caractères :

情 (qíng) : les sentiments
请 (qĭng) : inviter
清 (qīng) : clair

Comme vous pouvez le voir, ces caractères ont des sens très différents. Mais la prononciation est similaire : la seule différence est le ton.

C’est parce qu’ils partagent le même élément phonétique : 青. Donc quand vous voyez un caractère qui contient cet élément, vous pouvez vaguement deviner comment il se prononce.

Parfois, il y a une différence entre la prononciation de l’élément phonétique et le caractère dans lequel il est présent.

Par exemple, l’élément phonétique dans 河 (hé), la « rivière », est 可 (kĕ), « approuver, bien vouloir faire ». Mais cela donne quand même un guide pour vous aider à le retenir.

Les radicaux Chinois

Maintenant prenons ces trois caractères à nouveau : 情, 请 et 清.

Vous verrez qu’avec l’élément phonétique, il y a une autre partie sur la gauche : c’est le radical.

Les radicaux sont souvent des versions de caractères écrits de façon à ce qu’ils se combinent au sein d’un même caractère. Cependant, certains radicaux existent seulement en tant qu’éléments dans d’autres caractères et ne peuvent pas s’écrire en tant que caractères.

Regardez le premier caractère : 情.

La partie sur la gauche est le radical du « coeur » : 忄. C’est une version du caractère « coeur », 心 (xīn), et sa présence vous indique que ce caractère est sûrement en lien avec les émotions. C’est d’ailleurs le cas ici avec 情 car comme nous l’avons dit, il signifie les « sentiments ».

Le radical du coeur apparaît également dans d’autres caractères comme 怕 (pà), « avoir peur », et 惜 (xī), 可惜 (kĕxī) signifie « dommage ». On le retrouve aussi dans la partie basse de 忘 (wàng), « oublier », et 想 (xiăng), « penser, vouloir, manquer », écrit dans son autre forme.

De la même façon, le radical dans 请 est le radical de la « parole » : 讠. C’est une version de 言 (yán), qui signifie « discours » ou « mot » tout seul. Mais il se trouve aussi dans d’autres caractères en relation comme 话 (huà), « mot » ou « parole », 讲 (jiăng), « parler » ou « faire un discours », etc.

Le radical dans 清 est le radical de l' »eau » : 氵. Cela vient du caractère de l’eau, 水 (shuĭ), et on l’a déjà vu dans 河 (hé), la « rivière ». Vous pouvez aussi le trouver dans 湖 (hú), le « lac », ainsi que beaucoup d’autres caractères en rapport avec l’eau.

2 astuces pour identifier les radicaux Chinois

Les caractères que l’on a pris pour exemples jusqu’ici étaient tous assez simples et le radical était facile à identifier. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas.

Prenez le caractère 慕 (mù) par exemple. Ce caractère seul signifie « envier » ou « aspirer à ». Et vous le rencontrerez certainement dans le mot 羡慕(xiànmù), qui veut dire « admirer » ou « envier ».

En bas de ce caractère, vous avez peut-être vu une version de 忄, un radical fréquent que nous avons déjà vu. Cependant, en haut du caractère, il y a 艹, un élément qui représente l' »herbe » et qui peut aussi fonctionner comme un radical.

Alors comment savoir lequel des deux est le radical de ce caractère ? La réponse est, quand vous voyez un caractère pour la première fois, ce n’est pas toujours clair !

1) Identifier le caractère le plus important

Comme un caractère peut être composé de plusieurs éléments pouvant être considérés comme des radicaux, un bon principe à suivre est de chercher le plus important d’entre eux.

Prenons 想, un caractère qu’on a déjà vu ci-dessus, comme exemple. Il est composé de trois éléments : 心 (xīn) « coeur », 木 (mù) « bois » et 目 (mù) « oeil ».

Ces trois éléments peuvent être des radicaux. Mais dans le caractère 想, le radical est le coeur. Et on peut deviner que c’est sans doute car il est le plus important.

2) Est-il sur la gauche ?

Une autre astuce est que si un caractère a un élément important sur la gauche, c’est souvent le radical, comme nous l’avons vu dans 情, 请 et 清.

Que faire pour les caractères difficiles ?

Revenons à 慕, peut-on deviner que le radical est 忄et pas 艹 ? Peut-être pas. Comme je l’ai dit, ce n’est pas facile de décider. Avec des caractères difficiles comme celui-là, le meilleur conseil est de chercher le radical quand vous les apprenez et essayez de vous en souvenir.

Avec des caractères comme 想 et 慕, connaître le radical vous aidera à retenir le sens et vice-versa. Ensemble, ils se renforcent l’un l’autre dans votre mémoire.

Ne vous inquiétez pas trop, car si vous oubliez quelle partie est le radical, ce n’est vraiment pas un gros problème !

Combien y a-t-il de radicaux ? Comment les apprendre ?

Quels éléments composent les caractères en mandarin ?

Maintenant que vous savez tout sur les radicaux, quelle est la meilleure façon de les apprendre ? Et combien y en a-t-il à apprendre ?

Les plus vieux dictionnaires listent sûrement 214 radicaux mais les plus modernes n’en listent que 189. Il est aussi possible d’en trouver plus si les différentes versions des radicaux sont listées séparément : par exemple, les deux versions de 忄/ 心 que nous avons vues.

Ce n’est pas un si grand nombre. Mais vous n’avez même pas besoin d’en apprendre autant au début étant donné qu’ils ne sont pas tous aussi fréquents. Pour commencer, il y en a environ 40 qui sont utiles.

La bonne nouvelle est que comme vous allez voir des radicaux différents dans des caractères différents tous les jours quand vous apprenez le chinois, vous les apprendrez facilement sans effort.

Cela veut dire que prendre le temps de retenir les radicaux les plus fréquents et ce qu’ils représentent au début sera d’une grande aide quand vous commencerez à apprendre les plusieurs milliers de caractères dont vous avez besoin pour savoir lire et écrire en chinois.

Utiliser un dictionnaire Chinois

Aujourd’hui, utiliser un dictionnaire papier appartient au passé. Et il est beaucoup plus rapide et facile de chercher les caractères su votre téléphone. Cependant, il est important d’expliquer comment chercher un caractère dans un dictionnaire traditionnel.

Les dictionnaires chinois-français sont organisés par ordre alphabétique en fonction de l’écriture en pinyin. Mais si vous ne connaissez pas la prononciation d’un caractère, vous devez commencer par identifier le radical. Et comme nous l’avons vu, vous pourrez essayer et vous tromper avec les plus complexes.

Une fois que vous connaissez le radical, vous devez également compter le nombre de traits qui sont utilisés pour écrire le caractère. Par exemple, 氵est un radical à trois traits : vous l’écrivez en traçant trois lignes et points séparés.

Avec cette information, vous pouvez trouver le radical dans l’index des radicaux. Et cela vous dirigera vers une liste de tous les caractères qui contiennent ce radical. Les caractères sont listés en fonction du nombre de traits total pour les tracer pour vous permettre de retrouver votre caractère dans la liste.

Quand vous le trouvez, vous aurez la prononciation en pinyin ou le numéro de la page où vous trouverez le caractère.

C’est une compétence qui demande un peu de pratique. Mais c’est très satisfaisant quand vous prenez le coup de main. Aujourd’hui, ce n’est pas quelque chose dont vous vous servirez souvent.

Mais si vous avez un dictionnaire chinois-français, chercher des mots de cette façon est un excellent moyen de vous familiariser avec les différents radicaux et de chercher quel élément du caractère est le radical.

Les radicaux Chinois : une logique élégante

Peut-on savoir comment un caractère Chinois se prononce quand on le voit pour la première fois ?

Comme je l’ai dit au début, même s’il y a un grand nombre de caractères que vous devrez mémoriser si vous voulez apprendre à lire et écrire en chinois, ils ne sont pas simplement composés de lignes aléatoires.

En fait, il y a une logique claire.

Et comprendre comment marchent les radicaux et le rôle qu’ils jouent dans le système d’écriture Chinois est l’une des clés pour vous aider à maîtriser cette écriture élégante mais complexe.

Si vous voulez sérieusement apprendre le chinois, apprenez l’écriture dès le début.

Est-ce que le système d’écriture Chinois vous semble plus simple ? Comprenez-vous pourquoi les radicaux vous seront utiles ? Dites-moi en commentaire.

Si vous voulez que je vous accompagne dans votre apprentissage du chinois pour atteindre un niveau courant d’ici quelques mois, cliquez ici !