Comment éviter les erreurs avec la ponctuation en chinois

Faut-il écrire en ligne ou en colonnes en chinois ?

Avec tellement de choses auxquelles il faut penser quand on apprend le chinois, le fait que la ponctuation chinoise puisse être différente ne vous vient peut-être même pas à l’esprit.

Il se trouve que la ponctuation chinoise est dans l’ensemble similaire à la ponctuation en français, mais il y a aussi quelques différences ainsi que des signes de ponctuation supplémentaires à apprendre. Pour vous aider à démarrer, voici ma présentation complète de ce sujet.

Un peu de contexte sur la ponctuation chinoise

Les caractères chinois trouvent leur origine il y a plus de 4 000 ans quand ils étaient gravés dans des os et des carapaces de tortues afin de communiquer avec les ancêtres.

Au fur et à mesure que le système d’écriture a évolué, les caractères ont été aussi gravés sur des tablettes en pierre et écrits sur des parchemins avec des pinceaux et de l’encre.

Le chinois classique, que ce soit sur la pierre ou le papier, était traditionnellement écrit en colonnes de haut en bas, avec les colonnes allant de droite à gauche : on commençait donc en haut à droite et on finissait en bas à gauche.

Lorsqu’il était écrit de cette façon, le chinois classique n’utilisait pas de ponctuation. Cependant, certains symboles étaient parfois utilisés pour clarifier le sens des textes. Mais ils ont été ajoutés plus tard pour aider la compréhension et la ponctuation n’était pas considérée comme une partie intégrante du texte en lui-même.

Cela a donc continué a être le cas jusqu’à très récemment, et c’est seulement depuis les années 1930 que la ponctuation est devenue une partie essentielle de l’écriture chinoise.

C’est arrivé partiellement à travers le contact avec la culture occidentale, et la ponctuation moderne chinoise inclut plusieurs signes de ponctuation empruntés aux langues européennes, ainsi que les signes chinois d’origine qui sont utilisés depuis des centaines ou des milliers d’années.

En quoi la ponctuation chinoise diffère du français

Avant de voir les différents signes de ponctuation utilisés en chinois, je vais dire quelques mots sur comment l’utilisation de la ponctuation diffère du français.

Dans l’écriture chinoise, chaque caractère occupe le même espace sur la page, donc vous pouvez considérer que c’est comme si on écrivait sur une grille : chaque caractère prend un carré sur la grille.

Comme chaque signe de ponctuation fait partie du même système, il occupe un carré sur la grille, donc un point ou une virgule chinois, par exemple, occuperont le même espace que n’importe quel autre caractère.

Comme en français, on écrit maintenant le chinois moderne horizontalement de gauche à droite, donc un signe de ponctuation prendra un espace à droite du dernier caractère.

Quand on écrit en colonnes, un signe de ponctuation s’écrit en-dessous ou à droite du caractère avant celui-ci.

Notez aussi que techniquement, un espace est aussi une forme de ponctuation en français. Mais le chinois n’utilise pas d’espaces pour la ponctuation de cette façon.

Voyons maintenant les signes de ponctuation en chinois et comment on les utilise.

Les signes de ponctuation occidentaux utilisés en chinois

Quelle ponctuation faut-il utiliser en mandarin ?

Voici les signes de ponctuation que le chinois a empruntés aux langues européennes.

逗号 Dòu Hào ‘,’ : la virgule

Le chinois utilise une virgule de la même façon qu’en français, donc elle apparaît quand vous avez besoin de séparer des propositions ou quand vous voulez indiquer une pause. Voici un exemple :

  • 我想去,但是我不能去。
  • wŏ xiăng qù, dànshì wŏ bù néng qù.
  • Je veux y aller, mais je ne peux pas y aller.

La différence majeure entre le chinois et l’anglais est que ce genre de virgule ne peut pas être utilisé pour des listes. Le chinois a un signe de ponctuation spécial pour ça, auquel nous allons venir juste après.

问号 Wèn Hào ‘?’ : le point d’interrogation

Le chinois utilise un point d’interrogation de la même façon qu’en français, par exemple :

  • 你想去吗?
  • Nĭ xiăng qù ma?
  • Est-ce que tu veux y aller ?

惊叹号 Jīng Tàn Hào ‘!’ : le point d’exclamation

Le chinois utilise aussi le même point d’interrogation qu’en français, et il fonctionne de la même façon. Voici un exemple :

  • 我不想去!
  • Wŏ bù xiăng qù!
  • Je ne veux pas y aller !

冒号 Mào Hào ‘:’ : les deux-points

Les deux-points peuvent s’utiliser en chinois de la même façon qu’en français, comme ça :

  • 他要决定:他想不想去?
  • Tā yào juédìng: tā xiăng bù xiăng qú?
  • Il faut qu’il décide : veut-il y aller ou non ?

分号 Fēn Hào ‘;’ : le point-virgule

De la même façon, le point-virgule apparaît également dans les textes chinois, et il s’utilise comme en français, par exemple :

  • 他想去;他已经决定了。
  • Tā xiăng qù; tā yĭjīng juédìng le.
  • Il veut y aller, il a déjà décidé.

括号 Kuò Hào  ‘( )’ : les parenthèses

Les parenthèses peuvent aussi s’utiliser en chinois comme en français, comme ça :

  • 他想去(但是他不知道为什么)。
  • Tā xiăng qù (dànshì tā bù zhīdào wèishénme).
  • Il veut y aller (mais il ne sait pas pourquoi).

Les signes spéciaux de la ponctuation chinoise

Le chinois a aussi des signes de ponctuation qui sont différents du français et d’autres langues européennes, nous allons voir ça maintenant.

句号 Jù Hào ‘。’ : le point

Le point chinois se place à la fin des phrases comme en français. Cependant, comme vous pouvez le voir, il s’écrit différemment, comme un petit cercle.

Quand vous vous souvenez que les signes de ponctuation en chinois prennent l’espace d’un caractère entier, cela fait sens : un point comme celui qu’on utilise en français aurait l’air trop petit sur la page !

Voici un exemple :

  • 他明天要去。
  • Tā míngtiān yào qù.
  • Il y va demain.

顿号 Dùn Hào ‘、’ : la virgule d’énumération

Un signe de ponctuation spécial en chinois qui n’a pas d’équivalent en français est le 顿号 (dùn hào), connu comme la « virgule d’énumération ».

J’ai mentionné plus haut qu’une virgule normale ne peut pas s’utiliser pour faire des listes : c’est parce que ce signe de ponctuation s’utilise à la place.

Vous devriez utiliser ce signe de ponctuation même si votre liste comprend seulement deux choses. Si vous en énumérez plus, mettez 和 (hé) avant le dernier mot à la place de la virgule. Voici deux exemples :

  • 我想去北京、哈尔滨、上海、成都和桂林。
  • Wŏ xiăng qù BĕijīngHā’ĕrbīnShànghăiChéngdūGuìlín.
  • Je veux aller à Beijing, Harbin, Shanghai, Chengdu et Guilin.
  • 我只想去西安、新疆。
  • Wŏ zhĭ xiăng qù Xī’ānXīnjiāng.
  • Je veux seulement aller à Xi’an et au Xinjiang.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour une liste numérotée ou pour faire une liste de points, comme ça :

  • 第一、我不想去。第二、我已经告诉你了。
  • Dì yīwŏ bù xiăng qù. Dì èrwŏ yĭjīng gàosu nĭ le.
  • Premièrement, je ne veux pas y aller. Deuxièmement, je te l’ai déjà dit.

Quelques autres signes de la ponctuation chinoise

Comment s'écrivent les caractères et les phrases en Chine ?

Voici d’autres signes de ponctuation utilisés en chinois.

引号 Yĭn Hào : les guillemets

Le chinois simplifié utilise les mêmes signes qu’en anglais. Les guillemets doubles sont pour une utilisation normale alors que les guillemets simples s’utilisent pour des citations à l’intérieur d’une citation, comme ça :

  • 小王说,“我不想去”。
  • Xiăo Wáng shuō, “wŏ bù xiăng qù”.
  • Petit Wang a dit : « Je ne veux pas y aller. »
  • 小王说,“他说 ‘我不想去’”。
  • Xiăo Wáng shuō, “tā shuō ‘wŏ bù xiăng qù’”.
  • Petit Wang a dit : « il a dit « qu’il ne voulait pas y aller » ».

Cependant, à Taïwan, où les caractères traditionnels sont toujours utilisés, des guillemets différents sont employés. À la place des guillemets doubles, ces deux symboles s’utilisent : 「 et 」.

Pour les citations dans une citation, ces deux symboles sont utilisés : 『 et 』.

Quand le chinois s’écrit verticalement en caractères simplifiés ou traditionnels, ces mêmes symboles tournés à 90° sont utilisés : ﹁ ﹂ et ﹃ ﹄.

间隔号 Jiàn Gé Hào ‘•’ : le point du milieu

Ce signe de ponctuation s’utilise habituellement pour séparer les différentes parties de la version chinoise des noms étrangers, par exemple :

  • 布兰妮•斯皮尔斯
  • BùlánnīSīpí’ĕrsī
  • Britney Spears

Ce signe de ponctuation peut aussi être utilisé pour séparer les nombres dans les dates, comme ça :

  • 九•一一
  • jiǔ•yīyī
  • Le 11 septembre (en faisant référence à l’attaque terroriste à New York seulement. Le nombre 11 s’écrit d’habitude 十一 shíyī).

书名号 Shū Míng Hào ‘《》’ : le signe de titre

Ce signe de ponctuation s’utilise quand on écrit le titre d’un livre ou d’un film, comme ça :

  • 这部电影叫 《卧虎藏龙》。
  • Zhè bù diànyǐng jiào «wò hǔ cáng lóng».
  • Ce film s’appelle « Tigre et dragon ».

省略号 Shĕng Lǜe Hào ‘……’ : les points de suspension

Les points de suspension marchent de la même façon en chinois et en français. La seule différence est que six points sont utilisés au lieu de trois :

  • 我在想……
  • wŏ zài xiǎng……
  • Je suis en train de penser…

Le pinyin et la ponctuation chinoise

Pour terminer, il faut mentionner la ponctuation pour le pinyin étant donné que les règles ne sont pas les mêmes. La ponctuation du pinyin est un mélange entre la ponctuation occidentale et la ponctuation utilisée avec les caractères.

Avec le pinyin, vous pouvez utiliser tous les signes de ponctuation que vous utilisez avec les caractères, incluant le 顿号 dùn hào, la virgule d’énumération. L’exception est que vous devez utiliser un point occidental plutôt qu’un point chinois.

Vous devez aussi suivre les conventions occidentales pour les lettres capitales, donc le premier mot d’une phrase et les noms des personnes et des endroits doivent prendre une lettre capitale.

Avec le pinyin, il y a des ambiguïtés sur l’utilisation des espaces. Généralement, les unités lexicales qui sont considérées comme des mots seuls s’écrivent ensemble et des espaces sont utilisés pour les séparer.

Cependant, définir ce qui constitue un mot peut être problématique. Quelque chose comme 知道(zhīdào), savoir, est clairement un mot, mais qu’en est-il des constructions verbe-objet comme 吃饭 (chīfàn), manger, qui signifie littéralement « manger du riz ».

En bref, c’est une zone d’ombre, et les différents livres suivent des conventions différentes.

L’apostrophe

Il y a aussi un signe de ponctuation que l’on trouve dans le pinyin qui ne s’utilise pas avec les caractères : l’apostrophe.

Les apostrophes s’utilisent pour éviter l’ambiguïté sur la façon de lire un mot.

Par exemple, sans apostrophe, xian peut représenter le caractère 先 (xiān), d’abord, ou cela peut être 西安 (Xī’ān), la ville dans la province du Shaanxi connue pour être l’endroit où il y a l’armée de terre cuite 兵马俑 (bīngmǎyŏng). Mais avec l’apostrophe, le sens est clair.

D’ailleurs, Shaanxi s’écrit avec deux « a » pour le distinguer de la province du Shanxi. En caractères, le premier s’écrit 陕西 et se prononce Shǎnxī alors que le deuxième s’écrit 山西 et se prononce Shānxī.

Cependant, quand ils s’écrivent sans les tons, sans cette convention d’orthographe, les deux sont les mêmes quand ils s’écrivent en lettres romaines.

La ponctuation chinoise facile à maîtriser une fois que vous connaissez les règles

Pourquoi utilise-t-on l'apostrophe en pinyin ?

Comme vous pouvez le voir, il n’y a rien de particulièrement difficile à propos de la ponctuation chinoise. Et pour la plupart, elle est très similaire à l’anglais.

Assurez-vous d’utiliser la ponctuation correcte quand vous taper des messages à vos amis chinois ou quand vous écrivez en chinois et avec de la pratique, cela deviendra bientôt comme une seconde nature.