Comment lire en chinois : guide complet pour avoir les bases de la lecture

Comment comprendre les caractères chinois ?

Quand vous commencez à apprendre le chinois, c’est peut-être une chose que vous attendez avec impatience ou que vous appréhendez. En tout cas, si vous voulez apprendre la langue, vous devrez apprendre à lire en chinois.

Heureusement, lire en chinois n’est pas aussi difficile que vous l’imaginez, même si vous y passerez certainement du temps. Et pour vous aider, je vais parler de comment fonctionne l’écriture chinoise dans cet article. Je vous dirai aussi quand vous devez commencer à apprendre et les techniques dont vous avez besoin pour réussir.

Quand vous aurez terminé de lire cet article, vous serez plus confiant sur le système d’écriture chinois et vous serez prêt à lire en mandarin. Cela signifie que vous serez capable d’apprendre le chinois grâce au pouvoir des histoires, en étant en immersion dans les livres chinois.

Comment fonctionne l’écriture chinoise ?

Avant de parler de la lecture en mandarin, nous devons penser à la façon dont l’écriture chinoise fonctionne car elle est très différente de la plupart des autres systèmes dans le monde.

En chinois, les mots sont écrits en caractères plutôt qu’en lettres. En français, on utilise l’alphabet latin pour épeler des sons avec des lettres, mais avec les caractères chinois, vous ne pouvez pas « épeler » des mots.

À la place, chaque caractère représente une syllabe unique. Et il a également un sens distinct.

Deux caractères peuvent avoir le même son, mais ils s’écrivent différemment et ont des sens différents. Par exemple, les caractères 他 et 她 se prononcent tous les deux mais le premier signifie « il » alors que le second veut dire « elle ».

Lire en chinois : le sens des caractères

En chinois ancien, les mots étaient monosyllabiques, donc chaque caractère représentait un mot. Cependant, en chinois moderne, les mots peuvent être monosyllabiques ou dissyllabiques, et certains mots peuvent même avoir trois syllabes ou plus.

Cela veut dire que les mots en chinois moderne sont formés de combinaisons de caractères. Donc un caractère particulier signifie quelque chose, mais ce caractère n’est pas forcément le mot que vous utilisez pour cette chose.

Cela peut paraître difficile à comprendre donc prenons quelques exemples.

Le caractère 口 (kŏu) veut dire « bouche » mais vous ne l’utilisez pas pour dire « bouche ». Le bon mot est 嘴 (zuĭ).

Cependant, 口 se trouve dans des combinaisons comme 进口 (jìnkŏu), entrée (littéralement : « dans bouche »), 出口 (chūkŏu), sortie (littéralement : « dehors bouche ») et 口语 (kŏuyŭ), la langue orale (littéralement : « bouche langue »).

En revanche, le caractère 火 (huŏ) signifie « feu » et est aussi le mot qu’on utilise pour le « feu ». De la même façon, 手 (shǒu) veut dire « main » et est aussi le mot pour « main ».

Donc chaque caractère a un sens intrinsèque mais il se peut que ce soit ou ne soit pas le mot qu’on utilise pour parler de cela.

Différents types de mots chinois

Faut-il apprendre à écrire en mandarin ?

Les mots chinois sont formés de caractères individuels ou de combinaisons et il y a différentes façons dont cela peut se faire.

On a déjà vu que 火 (huŏ) et 手 (shŏu) peuvent être employés seuls, mais on les trouve aussi combinés à d’autres caractères.

Par exemple, le caractère 车 (chē) signifie « véhicule » ou « voiture » mais en combinaison, 火车 (huŏchē) signifie « train » (littéralement : « feu véhicule »). De la même façon, 机 () veut dire « machine » et quand il est combiné pour faire 手机 (shŏujī), la signification est « téléphone mobile » (littéralement : « main machine »).

D’autre part, beaucoup de mots dissyllabiques, habituellement pour les choses, ajoutent simplement le caractère 子 (zi), avec un ton neutre, à la fin. 子 () avec un troisième ton signifie « enfant » mais n’est habituellement pas employé seul.

Voici quelques exemples :

  • 筷子 (kuàizi) : des baguettes
  • 杯子 (bēizi) : un verre, une tasse
  • 桌子 (zhuōzi) : une table
  • 脑子 (năozi) : le cerveau
  • 孩子 (háizi) : un enfant
  • 鼻子 (bìzi) : le nez

Dans des mots comme ceux-là, 子 (zi) n’a aucun sens, il est seulement là pour des raisons de sonorité.

De plus, si vous prenez le 脑 (năo) de 脑子 (năozi) et que vous le combinez avec 电 (diàn), « électricité », vous obtiendrez 电脑 (diànnăo), qui signifie littéralement « cerveau électrique ». C’est le mot chinois qui veut dire « ordinateur ». Et vous devez être en train de commencer à comprendre comment ça fonctionne !

Caractère différent, même prononciation

Comme on l’a vu avec 他 et 她 (tous les deux prononcés , respectivement « il » et « elle »), deux caractères peuvent avoir la même prononciation mais des sens différents. Un autre exemple est 快 (kuài) et 筷 (kuài). Nous avons vu ce caractère dans 筷子 (kuàizi), « baguettes ».

Il est fréquent de trouver plusieurs caractères avec la même prononciation, mais ils ne sont pas interchangeables. Même s’ils se prononcent de la même façon, vous devez utiliser le bon caractère ou la phrase ne voudrait rien dire.

Les caractères avec la même prononciation mais un ton chinois différent sont encore plus fréquents. Par exemple, 只 se prononce zhĭ alors que 知 se prononce zhī. Le premier signifie « seulement » alors que l’autre est un caractère que vous rencontrerez certainement en premier dans le mot 知道 (zhīdào), « savoir ».

En fait, ce système est logique. Chaque caractère a son sens, sa prononciation et son ton individuels. Donc les textes chinois en caractères sont beaucoup plus faciles à comprendre que les textes écrits en pinyin (surtout sans les tons).

C’est parce qu’il n’y a aucun doute sur le sens ou la prononciation d’un caractère tant que vous l’avez appris, bien sûr !

Même caractère, prononciation différente

Cependant, il y a une complication car quelques caractères ont plus d’une prononciation possible, selon leur fonction dans la phrase.

Habituellement, la seule différence est le ton. Nous avons vu que 只 (zhĭ) signifie « seulement ». Mais ce caractère peut aussi être utilisé comme classificateur pour les oiseaux et certains animaux. Et quand c’est le cas, il se prononce zhī.

Regardez ces exemples :

  • 我只有一个。(wŏ zhĭ yŏu yí gè) : J’en ai un seul.
  • 一只狗 (yì zhī gŏu) : un chien.

Cependant, le sens et la prononciation sont toujours clairs dans le contexte.

Ce genre de choses est assez fréquent en chinois. Il y a aussi des mots qui ont deux prononciations complètement différentes mais c’est beaucoup moins fréquent. Par exemple, 行 se prononce xíng et veut dire « ok » ou « d’accord ». Mais quand on l’utilise dans le mot 银行 (yínháng), « banque », la prononciation est háng.

Heureusement, il n’y a pas beaucoup de mots comme celui-là donc ils sont faciles à retenir.

Lire en chinois : à quoi ressemble le chinois à l’écrit ?

Comment s'entraîner à déchiffrer les caractères en Chine ?

C’est un bref aperçu de la façon dont fonctionne l’écriture chinoise, mais à quoi ressemble-t-elle sur une feuille ?

Dans le passé, le chinois s’écrivait traditionnellement en colonnes de haut en bas et de droite à gauche. La première colonne que vous lisiez était donc sur la droite et la dernière sur la gauche.

Aujourd’hui, en Chine continentale, le chinois s’écrit horizontalement de gauche à droite, comme en français, même si le format traditionnel est toujours populaire à Taïwan.

Dans le passé, les caractères s’écrivaient de droite à gauche au-dessus des portes, dans les temples ou sur d’autres bâtiments. Cette pratique est toujours utilisée dans les communautés chinoises à l’étranger, mais en Chine continentale, les caractères s’écrivent maintenant de gauche à droite.

Mais il est toujours intéressant de savoir que le chinois est aussi facile à lire écrit dans n’importe quel sens.

Quand on écrit le pinyin, on sépare les mots avec des espaces comme en français. Mais les caractères occupent la même place sur la ligne sans espaces pour indiquer les mots individuels.

De plus, avec les caractères, cela fait sens car ce qui constitue un mot n’est parfois pas clair. Par exemple, en pinyin, il n’est pas évident de savoir si les constructions verbe-objet comme 吃饭 (chī fàn), manger (littéralement « manger du riz »), ou 唱歌 (chàng gē), « chanter » (littéralement « chanter une chanson »), devrait être un mot ou deux mots. Mais avec les caractères, la question ne se pose pas.

En termes de ponctuation, le chinois moderne utilise les mêmes virgules, points d’interrogation et d’exclamation qu’en français et un point en chinois ressemble à ça : 。Le chinois a aussi un signe de ponctuation spécial utilisés dans les listes qui ressemble à une virgule en arrière :

  • 老鼠、牛、老虎、兔子、龙、蛇
  • Lăoshŭ、niú、lăohŭ、tùzi、lóng、shé
  • Rat, boeuf, tigre, lapin, dragon, serpent

Ce sont les six premiers animaux du zodiaque chinois.

Quand devriez-vous commencer à apprendre à lire en chinois ?

Si vous étudiez le chinois sérieusement, la réponse est de lire en mandarin le plus tôt possible. Comme vous l’avez vu, pour le chinois, utiliser des caractères fait beaucoup plus sens qu’utiliser un alphabet. Et si vous voulez aller plus loin que les bases, vous ne pourrez pas vous reposer sur le pinyin.

Si vous prenez des cours, vos livres contiennent certainement des caractères à côté du pinyin. Et après les premières semaines, votre professeur commencera probablement à vous apprendre à lire et écrire.

Si vous apprenez en autodidacte, vous pouvez quand même apprendre à lire en mandarin sans un professeur tant que vous avez les bonnes ressources et méthodes. Nous allons voir cela tout de suite.

Astuces pour lire en chinois

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la bonne.

Apprendre à lire en mandarin n’est pas spécialement difficile, et avec de la détermination, n’importe qui peut le faire.

Maintenant, voici la mauvaise nouvelle.

Il n’y a pas de raccourci magique, et c’est quelque chose qui demande du temps et des efforts.

Les enfants chinois passent beaucoup plus longtemps à apprendre à lire et écrire que les enfants qui parlent des langues européennes. Et quand vous commencez à apprendre le chinois, vous devrez faire la même chose.

La clé est de créer une bonne routine d’apprentissage et de pratiquer les caractères quotidiennement. Avec la pratique quotidienne, vous progresserez vite, mais si vous étudiez seulement une fois par semaine, ce sera difficile.

Apprendre la lecture et l’écriture chinoises ensemble

La façon traditionnelle d’apprendre les caractères chinois est de les écrire beaucoup de fois. Et ça peut être une méthode très efficace.

En les écrivant, vous allez vous familiariser avec eux, apprendre le bon ordre des traits et les ancrer dans votre mémoire à long terme. Cette connaissance vous aidera également à lire.

Identifier les radicaux et les éléments phonétiques

Les caractères chinois ne sont pas seulement composés de traits aléatoires, et identifier les différentes parties peut vous aider.

D’abord, apprenez à identifier ce qui est connu comme le radical pour vous donner un indice sur le sens du caractère.

Par exemple, le radical dans 嘴 (zuĭ), « bouche », est 口 (kŏu), le radical de la « bouche », et cela vous donne une grosse indication sur son sens. De la même façon, 吃 (chī), « manger », contient aussi le radical de la « bouche », et ça vous aidera aussi à le retenir.

Les caractères contiennent également un « élément phonétique » qui peut vous indiquer leurs prononciations. Par exemple, 请 (qĭng), « inviter » et 清 (qīng), « clair », partagent le même élément phonétique 青 (qīng) : « vert », « bleu » ou « noir »). Comme vous pouvez le voir, la prononciation des trois caractères est similaire. Et c’est un autre élément qui peut être utile.

Lisez mon article sur les radicaux et les éléments phonétiques chinois pour plus d’informations. 

Utilisez des dialogues de votre manuel

Utilisez votre manuel pour pratiquer la lecture et l’écriture de dialogues. Recouvrez les caractères et écrivez-les en vous basant sur le pinyin. Puis recouvrez le pinyin et lisez le texte à haute voix en lisant les caractères.

Plus vous faites ça, plus cela deviendra facile et naturel et votre lecture, écriture et prononciation vont s’améliorer.

Utilisez les livres classés par niveaux

Comment savoir comment se prononce un caractère en mandarin ?

Une chose qui rend le chinois difficile à apprendre est que vous ne pouvez pas commencer à lire avant de connaître assez de caractères. Ce n’est pas comme en anglais ou en espagnol où vous pouvez prendre un journal et deviner les mots que vous ne connaissez pas. Avec les caractères, soit vous les connaissez, soit vous ne les connaissez pas. Vous ne pouvez pas vraiment déduire leur sens à partir de leurs traits.

C’est pour ça que les livres classés par niveaux sont hautement recommandés : vous pourrez pratiquer en lisant des textes avec des caractères qui sont adaptés à votre niveau. Habituellement, ils ont aussi une transcription en pinyin et une liste de vocabulaire donc ils sont parfaits pour améliorer votre compréhension écrite ainsi que votre niveau global en chinois.

Utilisez des applications de lecture

Aujourd’hui, beaucoup d’applications de chinois utiles existent pour lire en mandarin, et beaucoup d’entre elles sont gratuites. Tout comme les livres classés par niveaux, elles vous permettent de pratiquer en lisant des textes à votre niveau. Et elles incluent souvent des fonctionnalités interactives comme la possibilité d’écouter le texte lu à haute voix.

  • Skritter

L’une de mes recommandations pour apprendre les caractères chinois est l’application Skritter. Elle vous permet de pratiquer la lecture et l’écriture en utilisant un algorithme pour vous faire réviser les caractères les plus difficiles pour vous. Il faut payer un abonnement mais si vous voulez sérieusement apprendre les caractères chinois, cela vaut le coup.

  • Les applications d’échange de langue

Les applications d’échange de langue comme Tandem sont parfaites pour s’entraîner à taper et lire les caractères. Une fois que vous commencez, vous verrez que la plupart des caractères de base reviennent souvent et que vous pouvez toujours chercher ceux que vous ne connaissez pas dans un dictionnaire.

Prenez du temps pour lire en chinois et saisissez toutes les opportunités pour pratiquer

Encore plus que dans les autres langues, il est vital de prévoir du temps pour lire en chinois car si vous ne le faites pas, les caractères ne vont pas s’apprendre tout seuls. Saisissez chaque opportunité pour pratiquer.

Par exemple, si vous allez dans un restaurant chinois, prenez une photo du menu et déchiffrez tous les caractères qui composent les noms des plats. Pendant votre temps libre, gribouillez en chinois et écrivez des phrases à relire.

Par-dessus tout, faites en sorte que lire et écrire en chinois soit une partie de votre vie quotidienne. Vous verrez très vite que les symboles impénétrables et mystérieux deviendront plus familiers.

Lire en chinois : plus facile que vous ne le pensez

Le système d’écriture chinois est indéniablement l’un des plus gros obstacles quand vous voulez apprendre cette langue fascinante.

Cependant, maîtriser les 3 000 caractères dont vous avez besoin pour lire un journal ou un roman est loin d’être impossible. Tant que vous pratiquez régulièrement et que vous n’abandonnez pas, savoir lire et écrire en chinois est un objectif ambitieux mais atteignable.