Faguoren | 法国人

Tout savoir sur la Chine et le chinois !

Les 5 tons chinois : tout ce qu’il faut savoir

Comment prononcer correctement les tons chinois ?

Les tons chinois.

Ils ne sont certainement pas la chose la plus facile du monde à apprendre !

Les tons mandarins découragent beaucoup de personnes d’apprendre le chinois.

C’est normal car les langues européennes n’ont pas de tons. Les mots ne changent pas de sens quand vous les prononcez avec une intonation différente.

Les gens qui apprennent le chinois disent souvent que les tons sont l’une des parties les plus difficiles de l’apprentissage de la langue.

Dans cet article, je vais vous donner une stratégie pour apprendre les tons chinois plus facilement. Vous allez voir qu’ils ne sont pas si complexes que ça.

Que sont les tons chinois ?

Tout d’abord, je vais expliquer ce que sont les « tons » si vous ne les connaissez pas.

Le mandarin est ce qu’on appelle une « langue tonale », ce qui veut dire que si vous prononcez un mot ou n’importe quelle partie d’un mot avec un ton différent, il peut vouloir dire quelque chose de complètement différent.

En chinois mandarin, il y a 4 « tons » :

  • Le premier est quand vous prononcez une syllabe avec un ton aigu, proche du ton le plus aigu de la tessiture de votre voix, presque comme quand vous chantez.
  • Le deuxième ton est quand une syllabe commence au point de milieu de votre tessiture et monte vers l’aigu.
  • Le troisième est quand votre ton commence bas puis descend et remonte ensuite.
  • Le quatrième ton est quand votre ton commence à l’aigu et descend.

Voici un graphique montrant les niveaux de hauteur des quatre tons.

Comment bien dire les tons en chinois ?

Et quand un « mot » en chinois est constitué de plus d’une syllabe (ce qui est le cas la plupart du temps), chaque syllabe a son propre ton. Par exemple, une « pomme » se dit 苹果 (píng guǒ). La première syllabe est au deuxième ton et la deuxième syllabe est au troisième ton.

Pourquoi les tons mandarins ne sont pas aussi difficiles qu’on le croit

Ne vous inquiétez pas, ils paraissent certainement très compliqués. Mais une fois que vous êtes habitués, ce n’est vraiment pas si difficile.

Même si les sons sont similaires, le sens peut être clair.

L’exemple que l’on donne souvent pour enseigner la prononciation en mandarin est que 妈 (mā) signifie « maman », 麻 (má) signifie le « chanvre », 马 (mǎ) signifie « cheval » et 骂 (mà) signifie « injurier ».

Et les gens répondent souvent : « Ça a l’air impossible ! Quatre mots avec des sens complètement différents qui semblent presque identiques, comment est-ce que tu peux comprendre ? »

Mais ce n’est pas si difficile que ça pour plusieurs raisons :

  1. Il est beaucoup plus facile de comprendre ce qu’un mot veut dire dans le contexte global de ce dont vous êtes en train de parler. Par exemple, il est peu probable que vous parliez d’un « cheval » et de votre « mère » dans la même phrase. Et même si vous faisiez cela, la différence serait évidente.
  2. L’exemple porte sur un seul son prononcé avec les différents tons (mā, má, mǎ, mà) mais ce n’est pas vraiment proche des conversations réelles. En effet, la majorité des « mots » en chinois sont composés de plusieurs sons (syllabes). Quand ces sons font partie d’un mot plus long, ils sont moins faciles à confondre.
  • « Maman » se dirait normalement 妈妈 (māma).
  • « Injurier » se dirait 骂人 (màrén).
  • « Un linge » se dirait 麻布 (mábù).

Comprendre que les tons sont importants

Les apprenants du chinois sont parfois tellement intimidés par les tons qu’ils décident de les ignorer complètement et prétendent qu’ils n’existent pas.

Ils se disent : « Je vais juste apprendre le vocabulaire en premier et j’ajouterai les tons plus tard. » J’ai entendu des personnes parler chinois sans aucun ton. En fait, ils disent tout sur un ton monocorde.

Mais ne faites pas ça, c’est une grosse erreur !

Même si certaines personnes pourront comprendre partiellement ce que vous dites (il y a des chances pour qu’elles vous fassent répéter 4 fois la même chose), ce n’est pas du chinois qui est juste.

Vous vous limitez à un niveau « grand débutant » si vous ne prenez pas les tons en considération.

C’est pourquoi il est très important d’essayer de comprendre les tons en chinois dès le début et d’être disciplinés pour développer de bonnes habitudes.

Il est beaucoup plus difficile d’apprendre tous les mots et d’ensuite corriger toutes vos erreurs de tons ou de les apprendre en partant de zéro plus tard. Ce serait comme apprendre et dire des mots en français en devinant s’ils sont masculins ou féminins et garder l’apprentissage des genres pour plus tard.

Cela représenterait une énorme charge de travail d’apprendre la moitié de l’information plus tard.

Comment s’entraîner à prononcer les tons chinois ?

Comment retenir les tons des caractères en chinois ?

J’ai mentionné que la plupart des « mots » en chinois sont constitués de plusieurs sons qu’on assemble. Et chaque syllabe a son propre ton.

Vous n’entendrez normalement pas de son tout seul mais plutôt dans un mot ou une phrase complète.

C’est pour cette raison qu’il n’est pas très utile de pratiquer les tons dans les syllabes seules. C’est mieux de s’entraîner en les prononçant par paires ou combinaisons. Et quand je dis s’entraîner, vous devez vraiment bouger votre bouche et parler tout haut !

De cette manière, vous vous habituerez aux différentes combinaisons et vous les retiendrez plus facilement.

Ensuite, quand vous savez dire les tons dans des mots, il ne vous reste plus qu’à les assembler pour former une phrase complète avec les bons tons.

Par exemple, vous pouvez apprendre les mots :

  • 公园 (gōngyuán) : parc
  • 米饭 (mǐfàn) : riz

Avec les quatre tons en mandarin plus les syllabes qui sont neutres, vous avez seulement 20 combinaisons de tons possibles dans n’importe quel mot de 2 syllabes.

Et les mots de 3 syllabes sont simplement une extension de cela.

Bien prononcer le chinois dès le début

Si chaque fois que vous dites un mot vous vous entraînez à le prononcer avec les bons tons, vous remarquerez rapidement que vous vous habituez à placer votre voix correctement. Et vous retiendrez le « rythme » des différentes combinaisons donc elles deviendront plus faciles à dire.

Vous devrez quand même réfléchir aux tons que vous utilisez pendant longtemps mais cela deviendra de plus en plus naturel.

Le fait que vous soyez disciplinés sur la prononciation des paires de tons et des mots rendra plus simple le choix des différentes combinaisons : identifier un point qui vous est familier et beaucoup plus facile qu’essayer d’entendre quelque chose qui est entièrement nouveau pour vous.

En d’autres termes, s’entraîner à prononcer les tons quand vous parlez vous aidera également en compréhension orale. Mais cela demande de la pratique et de la persévérance pour que votre bouche bouge correctement et que les sons corrects sortent.

Vous devez vous attendre à ce que les tons soient un point sur lequel vous pouvez vous entraîner et vous améliorer au fil du temps, plutôt que de penser que vous allez entendre et faire les sons correctement tout de suite.

Utiliser les tons quand vous parlez

C’est très bien d’être capable de prononcer les tons correctement dans des mots seuls. Mais vous devez vous baser sur ces modèles qui vous sont familiers et les reproduire quand vous parlez.

Quand vous parlez chinois, vous utiliserez sûrement des phrases et des locutions courtes au début.

Soyez disciplinés à propos des tons chinois lorsque vous en êtes au stade de débutant. Et essayez de les utiliser avec le plus de précision possible quand vous parlez.

Cela vous paraîtra peut-être plus difficile de vous concentrer sur les tons ainsi qu’assembler les mots dès le début. Mais cela vous aidera énormément par la suite.

Commencer très doucement et accélérer au fur et à mesure paiera à la fin. Vous parlerez chinois de façon plus juste.

Comment se souvenir des tons des caractères et des mots

Comment ne plus faire de fautes à l'oral en mandarin ?

Enfin, j’aimerais vous donner quelques astuces pour retenir les tons.

Parfois, la raison pour laquelle vous ne faites pas bien les tons n’est pas que vous ne pouvez pas produire ce son. C’est simplement parce que vous ne vous souvenez pas du ton que vous devez utiliser ou que vous vous en souvenez mal.

En fait, vous ne pouvez pas vraiment deviner le ton d’un caractère ou d’un mot simplement en le voyant ou avec son sens.

Donc c’est un jeu de mémoire.

Astuces pour retenir les tons plus facilement

  1. Essayez de toujours apprendre le ton d’un caractère quand vous l’apprenez pour la première fois. Par exemple, 雨 (pluie) est yǔ au premier ton.
  2. Quand vous apprenez un mot, prenez-le comme une opportunité de vous remémorer les tons des caractères dans ce mot. Par exemple, 下雨 (pleuvoir) est xiàyǔ, quatrième ton et troisième ton.
  3. Si vous ne vous souvenez pas du ton d’un mot que vous dites, essayez de le dire plus sur un ton neutre. De cette façon, la personne peut deviner le sens de ce que vous essayez de dire. Allez ensuite chercher le ton du mot le plus vite possible.
  4. Quand vous lisez du chinois, lisez tout haut pour pratiquer les tons des caractères.
  5. Quand vous écoutez du chinois, essayez d’entendre les tons des mots, pas seulement identifier le sens.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour arriver à prononcer les 5 tons chinois. Avez-vous d’autres astuces pour apprendre et retenir les tons ? Dites-moi en commentaire !

Si vous voulez que je vous accompagne dans votre apprentissage du chinois pour atteindre un niveau courant d’ici quelques mois, cliquez ici !