Faguoren | 法国人

Tout savoir sur la Chine et le chinois !

Le chinois est-il impossible à apprendre pour un francophone ?

Comment apprendre le chinois facilement ?

Est-il difficile d’apprendre le chinois ?

C’est l’une des questions que l’on me pose le plus souvent sur le chinois.

En même temps, le mandarin a une réputation très intimidante.

Avec ses caractères et ses sons uniques, il peut paraître étrange et intimidant pour la plupart des Français (et même pour tous les étrangers qui s’y intéressent).

Mais même si le mandarin peut être considéré comme une langue complexe, il n’est pas du tout impossible à apprendre.

D’ailleurs, beaucoup d’aspects du chinois sont en fait beaucoup plus faciles que ce que la plupart des gens pensent.

L’apprentissage du chinois vous demandera du temps et des efforts, mais si vous êtes motivé et que vous aimez la langue, vous y arriverez sans problème !

Il faut simplement être discipliné et persévérant et pratiquer le plus possible.

On ne peut pas dire que le chinois est difficile à apprendre. C’est simplement une langue très différente du français et des langues latines. C’est la raison pour laquelle cela prend du temps, de l’énergie et de la pratique pour parler chinois.

Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi le chinois est souvent considéré comme une langue difficile à apprendre. Je vous montrerai également pourquoi le chinois n’est sûrement pas aussi difficile que ce que vous pensez.

Pourquoi le chinois est considéré comme une langue « difficile » ?

Vous vous demandez peut-être d’où vient la réputation du mandarin.

Généralement, cela vient de deux points principaux :

  • Le système d’écriture très différent
  • L’utilisation des tons

La plupart des gens ont tout simplement peur de se lancer dans l’apprentissage du chinois car c’est une langue très différente des langues latines.

Premièrement, les sons et les caractères chinois peuvent paraître compliqués à des débutants, mais le nombre impressionnant de caractères peut même vous dissuader de vous lancer.

Comment apprendre les caractères chinois ?

En effet, il peut paraître décourageant de devoir retenir des milliers de sinogrammes pour savoir parler chinois.

Ensuite, pour ce qui est des tons, ils peuvent être complexes à reproduire et même à entendre quand on n’a jamais fait de mandarin.

Mis à part ces deux aspects relativement complexes, il y a en fait beaucoup d’aspects du chinois qui sont simples, et même parfois plus faciles à appréhender qu’en français.

Dans cet article, nous allons voir ces parties « simples » du chinois et ainsi démystifier la difficulté insurmontable que peuvent représenter les caractères et les tons.

Aborder les caractères chinois

Le pinyin

Quand la plupart des gens regardent les caractères, ils pensent qu’il est impossible de reconnaître ce qu’ils ont en face d’eux.

Peut-être avez-vous eu cette expérience dans le passé ?

Heureusement, il existe une transcription des caractères pour aider les débutants à se familiariser avec la langue : le pinyin.

Comme vous le savez sûrement, les caractères chinois n’ont absolument AUCUN rapport avec l’alphabet latin que l’on utilise en français et dans les autres langues européennes par exemple.

Les caractères ne peuvent pas être apparentés à un alphabet : ils sont des mots à part entière ou des parties de mots. Il n’existe donc pas d’alphabet en chinois.

Cependant, le pinyin est une manière d’écrire le chinois en alphabet latin qui permet aux débutants de le lire et le prononcer avant d’avoir appris des milliers de caractères.

On peut comparer le pinyin à une sorte de « phonétique » s’appuyant sur un moyen plus familier d’écrire les sons que l’on doit faire quand on parle chinois.

Voici un exemple :

  • Caractères : 我买东西。
  • Pinyin : wǒ mǎi dōngxi
  • Français : Je fais du shopping.

Vous remarquez donc que même si vous ne savez pas reconnaître les caractères, vous pouvez lire et prononcer le pinyin écrit en alphabet latin.

En tant que débutant, le pinyin vous aidera donc à apprendre et parler la langue sans passer tout votre temps à mémoriser des caractères.

Le pinyin est généralement utilisé sur les téléphones et les ordinateurs

Le pinyin est utilisé quotidiennement par les sinophones lorsqu’ils écrivent sur leurs téléphones et leurs ordinateurs.

Cela signifie donc que quand quelqu’un écrit un sms en chinois, il écrit en pinyin, pas en caractères !

Ce phénomène est dû au fait qu’il y a beaucoup plus de caractères que ce qu’on pourrait faire tenir sur un clavier d’ordinateur ou de téléphone !

Finalement, le pinyin est si répandu en termes d’écriture digitale que même les Chinois natifs oublient comment s’écrivent certains caractères complexes.

Commencer à apprendre les caractères chinois

En tant que débutant, vous pouvez donc utiliser le pinyin dans un premier temps puis introduire les caractères petit à petit.

Si vous vous concentrez uniquement sur l’oral, vous pouvez apprendre le chinois sans même vous préoccuper de la langue écrite !

Mais vous vous rendrez compte que vous arriverez forcément à un moment où il sera important d’apprendre les caractères chinois.

C’est à ce moment-là que l’apprentissage est censé devenir trop difficile, c’est ça ?

Pas vraiment.

Même si on ne peut pas éviter d’apprendre les caractères, la bonne nouvelle est qu’on utilise les caractères simplifiés partout en Chine.

L’écriture simplifiée a été introduite par le gouvernement chinois dans les années 1950 pour remplacer les caractères traditionnels et augmenter l’alphabétisation de la population.

Les caractères simplifiés sont donc plus faciles à apprendre et à retenir (en théorie) et comprennent moins de traits que les traditionnels.

Étant donné que c’est le système d’écriture standard en Chine continentale, les caractères simplifiés sont un choix logique pour les débutants. Ils permettent de commencer à lire et écrire plus rapidement.

Que cela signifie-t-il pour vous en tant que débutant en chinois ?

Pour résumer, même si l’apprentissage des caractères chinois peut paraître difficile et intimidant, le pinyin a été créé pour aider les débutants.

L’utilisation du pinyin peut vous aider au début de votre apprentissage pour comprendre ce que vous lisez et prononcer les mots correctement. Vous pouvez également tenir des conversations en ligne grâce au pinyin !

Et quand vous apprendrez les caractères chinois, le système d’écriture simplifié vous permettra d’avoir moins de choses à apprendre !

Maintenant, nous allons parler de ce qui fait très peur en chinois, les tons, avant de parler d’autres aspects de la langue qui sont étonnamment faciles à apprendre.

Qu’en est-il des tons chinois ?

Comment bien dire les tons en chinois ?

La deuxième partie « compliquée » du chinois qui effraie les apprenants est généralement les tons.

Les tons sont des changements de hauteur de son d’une voyelle et sont similaires aux notes de musique, qui peuvent monter, descendre ou rester plates.

Cela signifie donc que les mots peuvent être prononcés de la même façon mais avoir des sens différents en fonction du ton utilisé pour les voyelles.

Si vous n’avez jamais appris une langue tonale, cet aspect du chinois sera un réel défi pour vous et c’est l’une des parties les plus difficiles du chinois.

Cependant, la bonne nouvelle est que le chinois mandarin a seulement quatre tons, ce qui est bien moins que la plupart des langues asiatiques.

Ces quatre tons sont également simples à retenir car ils sont distincts les uns des autres.

Avant d’apprendre des mots en chinois, je vous recommande de passer du temps à mémoriser les sons des quatre tons pour que quand vous commenciez à apprendre des mots, vous le fassiez avec les bons tons.

Plus tôt vous commencerez à vous focaliser sur les tons, moins vous ferez d’erreurs et plus votre prononciation sera précise.

Regardez cet exemple et vous verrez que les petits « traits » sur les voyelles du pinyin vous montrent avec quel ton prononcer chaque voyelle :

  • Caractères : 我买东西。
  • Pinyin : wǒ mǎi dōngxi
  • Français : Je fais du shopping.

Comment s’entraîner à prononcer les tons en chinois ?

Un bon moyen de pratiquer est d’écouter du chinois en lisant le pinyin en même temps et en prêtant attention aux tons pour entendre les différences.

Il est important de retenir que vous ne serez capable de prononcer un son que si vous l’entendez correctement. C’est la raison pour laquelle l’écoute joue beaucoup dans l’apprentissage des tons chinois.

Si vous vous entraînez de cette manière régulièrement, vous verrez qu’il n’est pas impossible de retenir les tons. C’est un aspect du chinois que vous aurez à apprendre mais que vous maîtriserez avec du temps et de l’entraînement.

Vous voyez donc pourquoi les caractères et les tons Chinois ne sont pas aussi difficiles qu’on pourrait le penser. Mais est-ce le cas pour les autres aspects de la langue chinoise ?

La bonne nouvelle est que ce qu’on vient de citer était la partie « difficile » du chinois. Nous allons maintenant voir quatre points pour lesquels le chinois est facile à apprendre !

4 raisons pour lesquelles le chinois est facile

1. Le chinois n’a pas de conjugaisons

En tant que Français ou francophone, vous connaissez bien la conjugaison. Elle est également présente dans des langues comme l’italien ou l’espagnol qui sont des langues latines.

La fin de chaque verbe change en fonction de qui fait l’action et de quand elle est réalisée. C’est un cauchemar et ça rend les apprenants de ces langues fous !

L’apprentissage de la conjugaison des verbes est l’un des aspects les plus ennuyeux et complexes des langues Romanes.

Et bien que le chinois a ses propres difficultés, la bonne nouvelle est qu’il n’y a pas besoin de conjuguer ses verbes !

Vous pouvez donc dire adieu aux tableaux de conjugaison !

C’est exact, aucun verbe n’est conjugué en chinois. Une fois que vous connaissez un verbe, vous savez comment l’utiliser pour n’importe quel sujet, que ce soit « je », « tu », « il/elle », « nous », « vous » ou « ils/elles ».

Cela rend beaucoup plus simple le fait de parler d’autres sujets que vous et une fois que vous savez dire « J’ai besoin de XYZ », vous savez immédiatement dire que n’importe qui en a besoin.

Prenons l’exemple ci-dessous. Vous remarquerez que le verbe « aller » 去 (qù) est le même pour chaque sujet, à l’oral comme à l’écrit :

Exemples :

  • Caractères : 我去商店。
  • Pinyin : wǒ qù shāngdiàn
  • Français : Je vais au magasin.
  • Caractères : 你去商店。
  • Pinyin : nǐ qù shāngdiàn
  • Français : Tu vas au magasin.
  • Caractères : 我们去商店。
  • Pinyin : wǒmen qù shāngdiàn
  • Français : Nous allons au magasin.
  • Caractères : 他们去商店。
  • Pinyin : tāmen qù shāngdiàn
  • Français : Ils vont au magasin.

L’absence de conjugaison des verbes en chinois accélèrera votre apprentissage et vous donnera l’assurance de parler dès le début.

2. Le chinois n’a pas de temps différents

Grâce à l’absence de conjugaison des verbes, il y a également un autre raccourci en chinois mandarin : les temps des verbes.

Comme nous en avons parlé plus haut, beaucoup de langues ont des temps en fonction du moment, de la date et même du sentiment concernant un événement passé ou futur.

Cependant, le chinois nécessite seulement que vous donniez la période de temps à laquelle un événement se passe au début de la phrase.

À partir de là, vous pouvez raconter n’importe quel événement qui s’est tenu au « temps présent », qui est le seul qui existe en chinois !

Pour voir comment ça marche en pratique, regardez les exemples ci-dessous et vous remarquerez que le verbe reste tel quel. On utilise simplement un « indicateur de temps » au début pour montrer quand l’action s’est déroulée/ se déroule.

Exemples :

  • Caractères : 十年前我去商店。
  • Pinyin : shí nián qián wǒ qù shāngdiàn
  • Français : Je suis allé(e) au magasin il y a dix ans. [Littéralement : Il y a dix ans, je vais au magasin.]
  • Caractères : 上个星期我去商店。
  • Pinyin : shàng gè xīngqī wǒ qù shāngdiàn
  • Français : Je suis allé(e) au magasin la semaine dernière. [Littéralement : La semaine dernière, je vais au magasin.]
  • Caractères : 昨天我去商店。
  • Pinyin : zuótiān wǒ qù shāngdiàn
  • Français : Je suis allé(e) au magasin hier. [Littéralement : Hier, je vais au magasin.]

Cela veut dire qu’une fois que vous avez appris ce temps, vous les avez tous appris et que vous pouvez parler de n’importe quel moment !

C’est simple, non ?

3. L’ordre des mots en chinois est constant

Dans certaines langues, le sens de la phrase peut changer si l’adjectif est placé avant ou après le nom. Cela peut être très complexe !

Cependant, en chinois, il y a toujours un ordre précis dans lequel une phrase doit être faite. L’ordre est toujours le suivant :

TEMPS + SUJET + VERBE + OBJET + PARTICULE

Vous vous souvenez de l’astuce pour changer le temps d’une phrase ? Toujours mettre l' »indicateur de temps » au début de la phrase.

Il est maintenant plus clair de comprendre la raison pour laquelle le « quand » se trouve au début de la phrase : parce que c’est là que le temps se place toujours en chinois !

Regardez cet exemple :

  • Caractères : 上个星期,我去商店的时候,找到我最喜欢的苹果非常难。
  • Pinyin : shàng gè xīngqī, wǒ qù shāngdiàn de shíhou, zhǎodào wǒ zuì xǐhuan de píngguǒ fēicháng nán
  • Français : Il était difficile de trouver mes pommes préférées quand je suis allé(e) au magasin la semaine dernière.
  • Ordre en chinois : la semaine dernière + quand je suis allé(e) au magasin + trouver mes pommes préférées était difficile

Au début, vous trouverez peut-être difficile de vous habituer à la structure de la phrase en chinois mandarin.

C’est normal car c’est très différent de ce dont vous avez l’habitude en français.

Mais même si cela peut sembler difficile de se souvenir de la structure au départ, une fois que vous l’aurez retenue, cela deviendra automatique.

Si vous passez du temps à lire et à écouter du chinois, cette structure vous paraîtra naturelle.

4. Poser des questions en chinois est élémentaire

Comment poser une question en chinois ?

Est-ce que vous avez l’impression que faire une phrase dans la langue que vous apprenez est facile mais formuler des questions paraît beaucoup plus difficile ?

C’est sûrement parce que c’est le cas !

Dans beaucoup de langues, poser une question demande de changer l’ordre des mots ainsi que l’inflexion de la phrase.

Mais ce n’est pas un problème en chinois mandarin étant donné que toutes les questions fermées (qui attendent les réponses « oui » ou « non ») peuvent être formées en prenant une phrase et en ajoutant une particule à la fin : 吗 (ma).

Regardez comment former la question dans les phrases ci-dessous :

  • Caractères : 我去商店。
  • Pinyin : wǒ qù shāngdiàn
  • Français : Je vais au magasin. (phrase affirmative)
  • Caractères : 你去商店吗 ?
  • Pinyin : nǐ qù shāngdiàn ma ?
  • Français : Vas-tu au magasin ? (question)
  • Caractères : 他们喜欢这件衣服。
  • Pinyin : tāmen xǐhuan zhè jiàn yīfu
  • Français : Ils aiment ce vêtement. (phrase affirmative)
  • Caractères : 他们喜欢这件衣服吗 ?
  • Pinyin : tāmen xǐhuan zhè jiàn yīfu ma ?
  • Français : Aiment-ils ce vêtement ? (question)

Une particule en chinois est un mot qui a une fonction grammaticale mais ne peut pas être utilisé tout seul. Ici, il permet de transformer une phrase affirmative en question.

Vous n’utiliseriez jamais 吗 (ma) tout seul.

Cependant, ajoutez-le à la fin d’une phrase et d’un coup vous enchaînez les questions en chinois !

De plus, les particules ne changent pas donc il n’y a pas de variation à ces mots courts et utiles.

C’est simple : apprenez-les une fois, utilisez-les et profitez-en !

Comme vous pouvez le voir, utiliser 吗 (ma) est très facile.

Mais il est utilisé très souvent et utile pour parler, comprendre et répondre à des questions en chinois mandarin.

Alors, est-ce que le chinois est difficile à apprendre ?

Soyons honnête.

Apprendre le chinois n’est pas simple.

Il n’est pas simple d’apprendre n’importe quelle langue !

Et le chinois mandarin est une langue qui va demander beaucoup de temps et d’énergie pour comprendre et l’utiliser par vous-même.

Mais est-il plus difficile à apprendre qu’une autre langue ?

Pas du tout.

En fait, comme nous avons pu le voir aujourd’hui, la plupart des aspects difficiles des langues européennes n’existent même pas en chinois.

Oui, il y a des points tels que les caractères et les tons chinois qui peuvent être difficiles pour les francophones. Mais le défi est plus dans le fait qu’ils sont très différents de ce dont on a l’habitude en français, plutôt qu’être « difficiles » ou « impossibles à apprendre ».

Si vous êtes prêt(e) à relever un nouveau défi, à faire travailler votre cerveau d’une façon que vous n’auriez jamais imaginée et vous prouver que vous pouvez apprendre la langue la plus parlée sur terre, lancez-vous dans le mandarin !

Si vous êtes motivé(e), la difficulté cessera d’être un problème.

Une fois que vous aurez commencé, vous réaliserez à quel point le chinois est amusant et en vaut la peine !

Si vous voulez que je vous accompagne dans votre apprentissage du chinois pour atteindre un niveau courant d’ici quelques mois, cliquez ici !